Chronique vestimentaire

Amir Khadir est député à l’Assemblée nationale du Québec. Il représente la circonscription de Mercier pour le parti Québec solidaire. Il a été arrêté le 5 mai durant une manifestation étudiante.

Commentaire du journal la Presse : «Cela nous rappelle que derrière le député Khadir, poli et cravaté, il y a le militant, plus radical, qui saute parfois une coche, dont le jupon gauchiste dépasse» (8 juin 2012, p. A21).

L’Oreille tendue a parlé de cette cochepéter ou à sauter) le 23 mars 2010.

Mais qu’est-ce que ce «jupon» qui «dépasserait» ? Ce n’est pas une «Jupe de dessous» (le Petit Robert, édition numérique de 2010) — on ne sache pas qu’Amir Khadir en porte —, mais le signe que quelque chose que l’on voulait cacher est visible malgré tout. Qui a le jupon qui dépasse en révèle plus qu’il ne le voudrait.

Autres exemples

«Le jupon dépasse à la FPJQ» (le Devoir, 4-5 décembre 2010, p. B4).

«Quand le jupon de la recette dépasse» (la Presse, 27 novembre 2010, cahier Arts et spectacles, p. 15).

N.B. Dans les années 1970, le Canada est passé au système métrique. Cela ne semble toutefois pas s’appliquer aux jupons qui dépassent.

«Le jupon dépassait de plusieurs pouces» (la Presse, 10 août 2004, p. A10).

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Chronique vestimentaire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*