Divergences transatlantiques 024

Les médias aiment souligner, une fois l’an, que les dictionnaires font entrer de nouveaux mots dans leur nomenclature.

Le Petit Larousse 2013 a retenu le belgicisme bobette (le féminin de bob) : «Conducteur acceptant de ne pas boire d’alcool afin d’être en mesure de reconduire ses compagnons.»

Le Petit Robert du même millésime ouvre ses colonnes aux bobettes québécoises : «Sous-vêtement masculin ou féminin qui couvre le bassin.»

Il est recommandé, dans la mesure du possible, de ne pas confondre.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*