Plan de carrière

Jeune, pour payer ses études, l’Oreille tendue a occupé un poste de préposé aux bénéficiaires (il n’y avait déjà plus de malades) dans un hôpital montréalais.

Elle fréquentait alors des camarades de travail dont les activités étaient diverses : l’un transportait les repas de la cuisine, un autre passait la moppe (la serpillière), d’où son titre de moppologiste, etc.

Aujourd’hui, ces personnes sont des périsoignants (le Devoir, 15-16 septembre 2012, p. H6). Elles ont même leur site Web.

L’Oreille l’a échappé belle.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Plan de carrière”

  1. encore un nouveau mot pour dire quoi ma vieille tante ne comprenait pas le sens de ce mot nouveau et toujours sans explication un aveugle n’est plus un aveugle mais un non voyant une chaise roulante devient un fauteuil roulant un infirme devient un personne a motricité restreinte quand allons nous dire qu ‘une personne âgée est ……… cherché vous allez en trouver un bye

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*