Le caractère et la saveur

Le Québec raffole de l’expression à saveur (voir, entre autres entrées de ce blogue, ici). Elle est tellement populaire qu’on en vient à s’étonner quand elle n’est pas utilisée : «Le Festival international du film sur l’art propose cette année une importante sélection d’œuvres à caractère social ou politique» (le Devoir, 14-15 mars 2015, p. E3).

C’est la rançon de la gloire.

 

[Complément du 14 juin 2015]

Autre cas semblable : «Point chaud – Des coupes aux relents de censure à la santé publique. Texte de @jessicanadeau http://bit.ly/1zs4Sti» (@LeDevoir).

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*