L’organe de la précision

Soit la phrase suivante, signée Jean Dion et tirée d’un article sur le baseballeur Roberto Clemente (le Devoir, 23 juin 2015, p. B6) : «Il est resté là, à 3000 [coups sûrs] sur le nez, comme un signe du destin…»

Sur le nez ? Exactement, précisément.

P.-S. — Oui, bien sûr, cela vient de l’anglais on the nose.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*