L’oreille tendue de… Christine Eddie

Christine Eddie, le Cœur de la crevette, 2012, couverture«Elle sent peut-être ton malaise parce que, comme pour te consoler, elle s’empresse d’ajouter qu’elle a toujours su, pourtant, que le couple et elle, ça n’irait pas. Sans te rendre compte que ça s’applique aussi à toi, tu reprends espoir et tu tends à nouveau l’oreille.»

Christine Eddie, le Cœur de la crevette, Québec, Alto, coll. «On a tous les jours 5 ans», 2012. Édition numérique.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*