L’oreille tendue de… Thierry Dimanche

Thierry Dimanche, Cercles de feu, 2019, couverture

«Il n’était plus exagéré de parler d’un chant; dans le brûlis mûr l’espèce prolifère, de l’aubier des pins calcinés s’élevait le chant des longicornes, clameur massive pour mon oreille tendue, faisant apparaître un présent qui m’était inconnu jusqu’alors.»

Thierry Dimanche, Cercles de feu. Roman, Montréal, Le Quartanier, «série QR», 138, 2019, 438 p., p. 126.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*