Le zeugme du dimanche matin et de Dinu Bumbaru

Dinu Bumbaru, Carnet d’un promeneur dans Montréal, 2020, couverture

«À l’angle des rues Bernard et Waverly, un bel ouvrage de menuiserie marque l’intersection et résiste au temps et à la banalisation.»

Dinu Bumbaru, Carnet d’un promeneur dans Montréal, Montréal, La Presse, 2020, 198 p., p. 107.

P.-S.—L’Oreille tendue a présenté ce texte le 9 juillet 2020.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*