L’oreille tendue de… André Hardellet

André Hardellet, Lourdes, lentes…, éd. de 1977, couverture

«Pour la première fois depuis longtemps, je subis l’angoisse propre à celui qui attend dans un aéroport. Du gars paumé dans la foule, l’oreille tendue vers l’annonce des prochains atterrissages, des retards dans l’horaire ou des “incidents techniques” qui préludent à une triste réalité.»

André Hardellet, Lourdes, lentes…, Paris, Union générale d’éditions, coll. «10/18», 1164, 1977 (1969), 190 p., p. 100.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*