Des applications au théâtre

Simon Boudreault, Je suis un produit, 2021, couverture

Grimod de La Reynière, dans la 23e livraison du Censeur dramatique, le 9 avril 1798, disait des applications qu’elles «font allusion à quelques événements politiques, ou à quelques personnages célèbres, auxquels le public applique certains passages de telle ou telle pièce qui paroissent lui convenir».

Pour le dire autrement : au théâtre, les spectateurs mettent au goût du jour (ils appliquent) ce qu’ils entendent; n’importe quelle pièce peut sortir de son époque pour entrer dans celle de son public. Pendant la Révolution française, par exemple, on pouvait faire une lecture «révolutionnaire» de pièces de Marivaux écrites… soixante ans plus tôt.

Le spectacle Je suis un produit, de Simon Boudreault, est actuellement monté à La Licorne, à Montréal, par Simoniaques théâtre. La base de l’intrigue est simple : une Marocaine (fictive) choisit de porter le voile pour obtenir un emploi.

L’Oreille tendue a vu la pièce hier soir. Plus tôt dans la journée, une enseignante (réelle) a été retirée de sa classe, à Gatineau, pour avoir porté le voile. Elle n’a pas perdu son emploi, mais elle a été mutée.

Les applications peuvent être éloignées dans le temps. Elles peuvent aussi être très proches. Elles n’ont pas du tout échappé au public de la représentation de la pièce de Boudreault du 9 décembre.

P.-S.—L’Oreille tendue doit à Martin Nadeau la découverte des applications et la citation de Grimod de La Reynière (2006, p. 93).

P.-P.-S.—Oui, ce Simon Boudreault-.

P.-P.-P.-S.—Allez-y.

 

[Complément du 10 décembre 2021]

À ce billet rédigé un peu rapidement, il manquait une citation : «Tu peux pas me renvoyer à cause de mon voile. C’est de la discrimination» (p. 125).

 

Références

Boudreault, Simon, Je suis un produit, Montréal, Dramaturges éditeurs, 2021, 157 p.

Nadeau, Martin, «Des héroïnes vertueuses : autour des représentations de la pièce Paméla (1793-1797)», Annales historiques de la Révolution française, 344, avril-juin 2006, p. 93-105. URL : <https://journals.openedition.org/ahrf/6073>.

Nadeau, Martin, «Le théâtre de Marivaux et la Terreur», Lumen. Travaux choisis de la Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle. Selected Proceedings from the Canadian Society for Eighteenth-Century Studies, XXII, 2003, p. 15-26. URL : <https://www.erudit.org/fr/revues/lumen/2003-v22-lumen0271/1012256ar/>.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*