Disparaître

Un jour du printemps 2011, le fils aîné de l’Oreille tendue rentra à la maison avec un nouveau mot : swag. Elle en fit une entrée de blogue (ici), qui n’attira pas particulièrement l’attention.

Puis, pour des raisons encore inexpliquées, ce fut le boom. Il y eut des centaines, parfois des milliers, de visites quotidiennement. Au moment de la rédaction de ces lignes, l’article a été vu 411 153 fois (!!!). Il y eut même une époque où l’internaute qui tapait «swag» dans un moteur de recherche francophone tombait tout de suite sur l’Oreille. Il est d’ailleurs arrivé un temps où il a fallu fermer les commentaires sur cette page : trop, c’était trop.

Puis, soudain, avant-hier, krach. Presque plus personne : quatre pelés et un tondu. Que s’est-il passé ?

Inquiète, l’Oreille alla regarder sous le capot de son blogue. Une extension WordPress, Popular Posts, faisait des siennes : au lieu de renvoyer aux textes les plus consultés du blogue, les liens retenus par Popular Posts pointait vers des sites extérieurs, pas tous fréquentables.

Coïncidence ou pas, c’est le même jour que l’article consacré au swag par l’Oreille disparut de Google. Oui : il a disparu; malgré des formulations de recherche multiples, plus moyen de l’y retrouver.

On est bien peu de chose : en quelques heures, l’Oreille a perdu tout son swag. Elle ne sait pas si elle pourra s’en remettre.

 

[Complément du 4 novembre 2012]

On s’en réjouira (ou pas) : sur Google, pour l’Oreille et le swag, les choses sont revenues à la normale, façon de parler, durant les premiers jours de novembre.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*