L’oreille tendue de… Grégoire Courtois, bis

Grégoire Courtois, les Lois du ciel, 2016, couverture

«Et dès cet instant, il s’était mis à marcher différemment, à moins parler, à se faire plus discret, à tendre l’oreille au moindre bruit, car désormais, il ne jouait plus au loup, comme il l’avait fait avec Yasmine et Emma — comment avaient-elles pu lui échapper ces deux idiotes ? — pour les effrayer plutôt que vraiment les attraper, désormais il était en chasse, et ce faible gémissement, cet infime couinement qui lui était parvenu de plus en plus nettement, à mesure qu’il avançait vers le nord, il avait commencé à penser que ce pouvait bien être sa première proie.»

Grégoire Courtois, les Lois du ciel, Montréal, Le Quartanier, «série QR», 99, 2016, 195 p., p. 128.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*