L’oreille tendue de… Michel Tremblay, ter

Michel Tremblay, la Diaspora des Desrosiers, 2017, couverture«Si elle n’a pas entendu ce qui se disait sur le balcon des Desrosiers, ce soir-là, ce n’est pas faute d’avoir écouté. Son balcon surplombe celui de ses voisines et il lui arrive assez souvent d’approcher sa chaise de la rambarde de droite et de tendre l’oreille pour essayer de saisir des bribes de conversations, surtout depuis qu’il fait doux et que Rhéauna y reçoit son cavalier, une espèce de dégingandé tout en longueur dont Maria Desrosiers dit grand bien mais qui lui semble, à elle, sans personnalité.»

Michel Tremblay, la Grande Mêlée (2011), dans la Diaspora des Desrosiers, préface de Pierre Filion, Montréal et Arles, Leméac et Actes sud, coll. «Thesaurus», 2017, 1393 p., p. 786.

P.-S.—Michel Tremblay, plus tôt cette semaine, a reçu le plus prestigieux prix littéraire québécois (voir ici).

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*