Lorgnons

«L’École supérieure de ballet du Québec lorgne l'église Saint-Denis», le Devoir, 31 août 2020, p. A1

Vous, je ne sais pas, mais moi, en voyant la une du Devoir du 31 août, j’ai pensé immédiatement à Louis Sébastien Mercier et à son Tableau de Paris, plus précisément au chapitre CLXI, «Les lorgneurs» : «Paris est plein de ces lorgneurs impitoyables, qui se plantent devant vous, et fixent sur votre personne des yeux immobiles et assurés. Cette coutume ne passe plus pour indécente, à force d’être commune» (éd. Bonnet 1994, I, 379).

On ne se refait pas.

 

Référence

Mercier, Louis Sébastien, Tableau de Paris, Paris, Mercure de France, coll. «Librairie du Bicentenaire de la Révolution française», 1994, 2 vol. : 8/ccii/1908 et 2063 p. Édition établie sous la direction de Jean-Claude Bonnet.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*