La détente de l’oreille

Réjean Ducharme, Dévadé, 1990, couverture

Selon Réjean Ducharme, «Finalement, on a tous besoin de se ressourcer à un moment donné» (p. 116).

L’Oreille tendue va donc se ressourcer. De retour après la pause.

 

Référence

Ducharme, Réjean, Dévadé. Roman, Paris et Montréal, Gallimard et Lacombe, 1990, 257 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Une réflexion sur « La détente de l’oreille »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*