Le quasi-zeugme du dimanche matin et de François Bon

François Bon, Autobiographie des objets, 2012, couverture«Ou le goût filandreux et praliné (ou fraise) de la barbe à papa.»

François Bon, Autobiographie des objets, Paris, Seuil, coll. «Fiction & Cie», 2011, 244 p., p. 201.

P.-S.—L’Oreille tendue a présenté ce texte le 23 août 2013.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Laissez un commentaire svp