Le zeugme du dimanche matin et de Marco Micone

«Mon enfance échoua sur une de ces collines dénudées du Mezzogiorno, enclavé entre le dénuement et le mépris, où, régulièrement, les hommes étaient recrutés pour les guerres et pour l’émigration.»

Marco Micone, «Écrire contre», Lettres québécoises, 183, hiver 2021, p. 11.

P.-S.—L’Oreille tendue a rendu compte du plus récent livre de Marco Micone le 29 juin 2021.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Laissez un commentaire svp