Les zeugmes du dimanche matin et de Marie-Hélène Voyer

Marie-Hélène Voyer, Mouron des champs, 2022, couverture

 

«haut-le-cœur gorge nouée relents de revenantes avaler comptines et couleuvres» (p. 63)

 

«fourrageais ma tête de tes doigts inquiets
tu y cherchais des lentes des tiques des puces
des idées de mauvais fille
forcément» (p. 107)

 

Marie-Hélène Voyer, Mouron des champs suivi de Ce peu qui nous fonde, Saguenay, La Peuplade, coll. «Poésie», 2022, 196 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*