Quinze chansons pour sacrer

Les Québécois aiment chanter et sacrer, voire chanter en sacrant et sacrer en chantant. Cela n’a pas échappé aux non-autochtones. Démonstration.

Câlisse / câlisser / câline : Plume Latraverse, «Chez Dieu» (1970); Offenbach, «Câline de blues» (1972); Arseniq33, «Boîte à malle» (2005)

Calvaire : Offenbach, «Moody calvaire moody» (1972); La chicane, «Calvaire» (1998)

Crisse / crisser : Robert Charlebois, «Engagement» (1968); Robert Charlebois, «Lindbergh» (1968); Les trois accords, «Saskatchewan» (2003); Vincent Vallières, «1986» (2003); Les Dales Hawerchuk, «Dale Hawerchuk» (2005)

Ostie : Les Dales Hawerchuk, «Dale Hawerchuk» (2005); Gaële, «L’accent d’icitte» (2010)

Sacrament : Robert Charlebois, «Engagement» (1968)

Tabarnak / tabernacle / tabarnan : Offenbach, «Solange tabarnac» (1973); Lynda Lemay, «Les maudits Français» (2000); Java, «Mots dits français» (2009); Gaële, «L’accent d’icitte» (2010); Alecka, «Choukran» (2011)

La liste de ces chansons-jurons n’est évidemment pas exhaustive. Lecteur, des suggestions ?

 

[Complément du 30 mars 2012]

Lisa LeBlanc, «Câlisse-moi là», 2012

Marc Hamilton, «Tapis magique», 1972 : «C’t’une gang de sacraments !», s’agissant de la police (merci à @_scorm)

 

[Complément du 9 juillet 2013]

Jean-Pierre Ferland, «Pissou», 1992 : «Câlice de calvaire, on prend nos grands airs.

 

[Complément du 15 avril 2014]

Laurent Paquin a voulu simplifier la tâche à tout le monde : une seule chanson, beaucoup de sacres. (Merci à @offqc, qui donne le texte de la chanson.)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

7 thoughts on “Quinze chansons pour sacrer”

  1. Câlisse et crisse : Renaud, « Ma chanson leur a pas plu (Suite) » (Marchand de cailloux, 1991)

    En calvaire : Robert Charlebois, « Cauchemar » (1973)

  2. Câlisse / câlisser / câline : Renaud, « Ma chanson leur a pas plu (2) » (1991); Plume Latraverse, « Le loup ? Fuck le loup ! » (1976); Les Colocs, « Just’une p’tite nuite » (1993)

    Calvaire : Les Colocs, « On va crever en attendant l’été » (1995)

    Ciboire : Richard Desjardins, « Le bon gars » (1990)

    Crisse / crisser /décrisser : Plume Latraverse, « La ballade des caisses de 24 » (1981); Les Colocs, « Prends tes bagages » (1995); Gerry Boulet, « Le roi d’la marchette » (1984)

    Ostie : Plume Latraverse, « Pleine lune » (1975); Les Colocs, « Pis si ô moins » (1998); Richard Desjardins, « Le screw » (1989); Plume Latraverse, « Le loup ? Fuck le loup ! » (1976)

    Sacrament : Les Colocs, « La traversée » (1993)

    Tabarnak / tabernacle / tabarnan : Plume Latraverse, « Rideau » (1974); Les Colocs, « La traversée » (1993)

    Tabarnouche : Les Colocs, « Julie » (1993)

  3. Daniel Lanois, Ô Marie : « On travaille au tabac, hostie. »

    Dany Placard, Gratte-ciel : « Criss, que t’es belle, ma lune mon gratte-ciel »

    Fred Fortin, La marmotte « j’veux pas voir le printemps, tant et aussi longtemps, qu’la crisse de neige aie sacré l’camp »

    Fred Fortin, Demande toé-lé, « J’décrisse ou j’me tue à t’attendre ».

    Bernard Adamus, La question à 100 piasse : « C’est qui le sacrament qui a écrit « Vive le vent » ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*