Unicité vitale

Yolo

L’Oreille tendue a des enfants. Elle est le père, notamment, d’un fils de quatorze ans. Celui-ci parle français, certes, mais le français des adolescents de son âge. La communication familiale peut parfois en être entravée.

Exemple.

Yolo est un mot venu, semble-t-il, du rap. On le trouve notamment dans «The Motto», une chanson de Drake, qui que soit Drake. Traductions ? «You Only Live Once» (Tu ne vis qu’une fois).

Yolo s’emploie seul, pour qualifier les actions de quelqu’un, bonnes ou mauvaises.

En effet : de ce mot, on peut tirer deux crédos. Soit, puisqu’on ne vit qu’une fois, on peut en profiter pour faire toutes les bêtises possibles et imaginables; on ne les emportera que dans la tombe. Soit on profite au maximum de la vie, sans faire pourtant ce genre de bêtises; le plaisir n’interdit pas le sens des responsabilités.

On sait bien de quel côté penche le fils de l’Oreille.

 

[Complément du 16 novembre 2012]

Oxford University Press vient de faire de GIF son mot de l’année. Parmi les finalistes ? Yolo. Liste ici.

 

[Complément du 3 juin 2013]

Deux variations sur le Yolo.

La première est numérique : You Only Live Online. (Merci à @OursMathieu.)

La seconde est québécoise : Yink Une Vie À Vivre. (Merci à @catheoret.)

 

[Complément du 20 janvier 2014]

Dans le Devoir des 18-19 janvier 2014, Édouard Nasri répond, avec l’aide de la philosophie, à la question «YOLO : le carpe diem des temps modernes ?» (p. B6)

Sa réponse est moins tranchante que celle de Samuel Archibald, parue dans la Presse du 31 décembre 2013 : «le carpe diem des cons».

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

16 réflexions au sujet de “Unicité vitale”

  1. YOLO viens pas de « Drake – The Motto » (qui est sorti le 29/11/2011), mais de » Suicide Silence – You Only Live Once » (27/5/2011). NAH

  2. Le premier film inspiré de la vie de Bonnie et Clyde, You Only Live Once (YOLO) de Fritz Lang avec Henry Fonda et Sylvia Sidney, en 1937.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*