Autopromotion 168

11 brefs essais contre l’austérité, 2015, couverture

Il y a quelques semaines, l’Oreille tendue parlait, à la radio de Radio-Canada, de la langue de l’austérité au Québec (on peut (ré)entendre l’entretien ici). Grâce à Ianik Marcil, qui scènait en studio, ses propos sont devenus un texte, publié dans un ouvrage collectif, 11 brefs essais contre l’austérité. Pour stopper le saccage planifié de l’État (Montréal, Somme toute, 2015, 202 p., 978-2-924283-86-8). L’ouvrage sera en librairie le 31 mars.

Table des matières

La privatisation tranquille
Ianik Marcil

Dire, ou pas, l’austérité
Benoît Melançon

Pour en finir avec la dette publique
Eve-Lyne Couturier

L’éducation, ce malentendu
Joëlle Tremblay

Tuer le désir de beauté
Ianik Marcil

Mortelle austérité
Alain Vadeboncœur

77 500 ans d’austérité
Widia Larivière et Melissa Mollen Dupuis

Une fragilisation des écosystèmes, des liens sociaux et de la solidarité régionale
Laure Waridel

Le sexisme latent de l’austérité
Alexa Conradi

Des mères nécessiteuses aux garderies commerciales : requiem d’un modèle progressiste
Annie Desrochers

Paroles, paroles…
Hans Marotte

À quoi mal l’austérité ?
Christian Nadeau

Biographies

 

[Complément du 22 avril 2015]

Sur le blogue Littéraires après tout, Alex Gagnon, sous le titre «Perlocutions politiques. La politique comme acte de langage», reprend et prolonge le texte de l’Oreille.

 

[Complément du 8 mars 2016]

Le texte de l’Oreille tendue est désormais disponible ici. Merci à Ianik Marcil d’avoir autorisé cette mise en ligne.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Autopromotion 168”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*