Pour en finir avec la modernité

L’Oreille tendue enseigne à l’université. Elle lit des textes de critique et de théorie, elle corrige des devoirs, elle assiste à des colloques, à des conférences, à des exposés.

À toutes les fois qu’elle entend modernité — et elle l’entend bien trop souvent —, elle se cabre : ça veut dire quoi, ce mot ? (Il était question de cela ici et .)

Elle se méfiait donc. Depuis ce matin, devant cette publicité vue dans le Devoir (p. A2), elle a une raison de plus de se méfier de la modernité, quoi qu’elle soit.

Publicité pour une conférence de Philippe Couillard, le Devoir, 25 février 2016, p. A2

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*