De la difficulté de savoir si on a scoré

L’Oreille tendue veut être sûre de bien comprendre, histoire d’affiner sa langue de puck.

Quand un but est douteux, c’est qu’il a été marqué. On doute de la chose, mais elle a incontestablement eu lieu.

Quand un but est certain — voir le tweet ci-dessus —, c’est qu’il n’a pas été marqué. On est certain de la chose, mais elle n’a incontestablement pas eu lieu.

C’est bien ça ?

Référence

Melançon, Benoît, Langue de puck. Abécédaire du hockey, Montréal, Del Busso éditeur, 2014, 128 p. Préface de Jean Dion. Illustrations de Julien Del Busso.

Langue de puck. Abécédaire du hockey (Del Busso éditeur, 2014), couverture

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *