Le zeugme du dimanche matin et de Jacques Ferron

 Jacques Ferron, les Confitures de coings et autres textes, 1977, couverture

«Quelques maisons étaient déjà éclairées, où l’on préparait le matin et le petit déjeuner.»

Jacques Ferron, les Confitures de coings et autres textes, Montréal, Parti pris, coll. «Projections libérantes», 1977, 293 p., p. 95.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*