Le zeugme du dimanche matin et de Marité Villeneuve

Marité Villeneuve, Mon frère Paul, 2020, couverture

«On l’a vu débarquer un jour sur la plage où campaient nos parents, ainsi attriqué, parmi les vacanciers en maillots de bain, à travers cette marée humaine qui sent le conformisme social et l’huile à bronzer, qui ne veut surtout rien savoir du malheur.»

Marité Villeneuve, Mon frère Paul. Roman, Montréal, Del Busso éditeur, 2020, 382 p., p. 194.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*