Septième article d’un dictionnaire personnel de rhétorique

Tautologie

Définition

«Forme de redondance sémantique qui consiste à exprimer deux (ou plusieurs) fois une même idée […]. Souvent dues à la négligence, les tautologies peuvent être voulues pour des raisons stylistiques, afin d’insister sur tel ou tel point» (Dictionnaire des termes littéraires, p. 470).

Exemple

«Au cas où vous manqueriez de nourriture, vous pouvez aussi faire bouillir votre ceinture si elle est en cuir et que vous manquez de nourriture» (Polynie, p. 170).

 

[Complément du 30 novembre 2012]

Autre exemple

«Ce qu’on oublie souvent, c’est que ce transfert du public et du commun vers le privé, en vue d’une création de richesse, se fait en transférant ce patrimoine à un acteur privé, un appropriateur» («Je me souviendrai du spectre du printemps rouge», p. 244).

 

Références

Pineault, Éric, «Je me souviendrai du spectre du printemps rouge», Je me souviendrai. 2012. Mouvement social au Québec, Antony, La boîte à bulles, coll. «Contrecœur», 2012, p. 239-245.

Van Gorp, Hendrik, Dirk Delabastita, Lieven D’hulst, Rita Ghesquiere, Rainier Grutman et Georges Legros, Dictionnaire des termes littéraires, Paris, Honoré Champion, coll. «Dictionnaires & références», 6, 2001, 533 p.

Vincelette, Mélanie, Polynie, Paris, Robert Laffont, 2011, 213 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Septième article d’un dictionnaire personnel de rhétorique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*