Zeugme ducharmien et du lundi matin

Réjean Ducharme, l’Hiver de force, éd. de 1984, couverture«Je propose que j’y aille tout seul, que Nicole reste pour prendre soin d’elle [Catherine], lui faire du café, des toasts, des compliments.»

Réjean Ducharme, l’Hiver de force, Paris, Gallimard, coll. «Folio», 1622, 1984 (1973), 273 p., p. 251-252.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*