Le zeugme du dimanche matin et de Claude Dionne

Claude Dionne, Sainte Flanelle, gagnez pour nous !, 2012, couverture«Comme je n’avais ni frère ni sœur à qui me confier, je me tournai vers Mathieu Vezeau, aussi fils unique, avec qui je partageais un banc d’école et une même passion pour le hockey.»

Claude Dionne, Sainte Flanelle, gagnez pour nous !, Montréal, VLB éditeur, 2012, 271 p., p. 19.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*