Accouplements 50

(Accouplements : une rubriquel’Oreille tendue s’amuse à mettre en vis-à-vis deux œuvres, ou plus, d’horizons éloignés.)

Hier, sous la plume d’André Rivest, la quotidien la Presse+ consacrait un dossier à l’histoire de la (défunte) Ligue de hockey sénior du Québec. Parmi les joueurs qui y ont joué, le futur gardien des Canadiens de Montréal Charlie Hodge.

Photo de Charlie Hodge, la Presse+, 16 avril 2016

Hier, Charlie Hodge est mort à 82 ans.

En 2013, Marc Robitaille lui consacrait un texte, «La badloque de Charlie Hodge» (p. 120-123), dans Des histoires d’hiver avec encore plus de rues, d’écoles et de hockey. Il y dressait la liste des malchances («bad lucks») du gardien :

Quand le genou de Gump [Worsley] s’est blessé avant Noël, Charlie Hodge a repris sa place et ses affaires ont recommencé à bien aller. Mais la semaine passée, quand Canadien jouait à Chicago, Charlie s’est fait passer un sapin par Stan Mikita et il a commencé à être très nerveux, surtout quand c’est devenu 5-0 Chicago. Ça fait que la partie d’après, Toe Blake a décidé de rembarquer Worsley contre Boston même si son genou était pas encore bien guéri (p. 121).

La suite n’a pas été heureuse.

Référence

Robitaille, Marc, Des histoires d’hiver avec encore plus de rues, d’écoles et de hockey. Roman, Montréal, VLB éditeur, 2013, 180 p. Ill.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *