Divergences transatlantiques 045

Selon le Petit Robert (édition numérique de 2014), il peut arriver à une voiture de trop prendre d’essence : «Consommer du combustible. Voiture qui suce beaucoup

Au Québec, qui pèse sur la suce appuie (fort) sur l’accélérateur. Comme chacun devrait le savoir, cela brûle beaucoup (trop) de carburant.

Exemple essayistique, chez Jean-Philippe Payette en 2016 : «Ce n’est pas qu’une question de perte de poids, de reconquête de notre taille de guêpe collective. C’est aussi une affaire de vitesse. Il faut peser sur la suce […]» (p. 41).

P.-S. — On ne confondra cette suce ni avec la «tétine de biberon» (le Petit Robert, bis) du même nom, ni avec le couple suçon / sucette.

 

[Complément du 14 octobre 2016]

Toutes sortes de robots parcourent Internet. Il y en a un qui, ce matin, a attribué un sens imprévu au mot dont il est question ci-dessus.

Autre sens du mot «sucer», sur Twitter

 

Référence

Payette, Jean-Philippe, «Dégraisser la bête. Le capitalisme comme chez le boucher», Liberté, 313, automne 2016, p. 40-42. URL : <http://www.erudit.org/culture/liberte1026896/liberte02658/83390ac.html>.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *