Le zeugme du dimanche matin et de Laurent Mauvignier

«Elle fume une cigarette ou deux — depuis qu’elle a pris la décision de partir, elle fume trois cigarettes maximum, histoire de ne pas encombrer ni ses bronches ni ses bagages.»

Laurent Mauvignier, Continuer, Paris, Éditions de Minuit, 2016, 238 p., p. 107.

P.-S. — Croyez-le ou non : c’est le deuxième zeugme de bronche que découvre l’Oreille tendue.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *