L’oreille tendue de… Tristan Saule

Tristan Saule, Héroïne, 2022, couverture

«Laura marche dans le couloir vide. Elle tend l’oreille en passant devant les chambres des patients les plus affaiblis. Au cas où. Elle sent dans son dos l’œil de la caméra qui la chatouille.»

Tristan Saule [pseudonyme de Grégoire Courtois], Héroïne. Roman. Chroniques de la place carrée. II, Montréal, Le Quartanier, coll. «Parallèle», 03, 2022, 350 p., p. 224.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*