Ne pas déranger svp

Qu’est-ce que le peuple, au Québec ? Une masse qu’il ne faut pas écœurer, c’est-à-dire déranger.

Au Danemark, les producteurs de porc n’écœurent pas le peuple comme ici (la Presse, 20 octobre 2002).

Plus radicalement, on dira qu’il ne faut pas le faire chier.

Une autre à sa place en aurait fait un fromage, hein, se la serait jouée Phèdre, tout m’afflige et me nuit, et conspire à me nuire, et blablabla, aurait fait chier le peuple avec ça pendant des mois, mais pas elle (Vie d’Anne-Sophie Bonenfant, p. 196).

La radicalité, ici avec ses accents raciniens, ne manque pas d’attrait.

Référence

Blais, François, Vie d’Anne-Sophie Bonenfant, Québec, L’instant même, 2009, 241 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*