Le zeugme du dimanche matin et de Corinne Larochelle

Corinne Larochelle, Pour cœurs appauvris, 2019, couverture

«C’est un voyage de merde et je plonge comme il faut dans le caca. J’ai au mieux une heure de sommeil dans le corps pour affronter l’Upper East Side, sans parler de l’adversaire qui occupe le lit de l’hôtel et mon espace mental.»

Corinne Larochelle, Pour cœurs appauvris. Fictions, Montréal, Le Cheval d’août, 2019, 126 p., p. 101.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*