Le zeugme du dimanche matin et de Samuel Archibald

Samuel Archibald, Arvida, 2010, couverture«Le gardien, un rouquin qui faisait du zèle et beaucoup d’acné, les dévisagea comme des terroristes potentiels.»

Samuel Archibald, Arvida. Histoires, Montréal, Le Quartanier, coll. «Polygraphe», 04, 2011, 314 p., p. 143.

P.-S.—L’Oreille tendue a présenté ce texte le 2 septembre 2011.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Laissez un commentaire svp