Divergences transatlantiques 040

Soit le verbe restituer.

Le Petit Robert (édition numérique de 2014) lui connaît trois sens : «Rendre à qqn (ce qu’on lui a pris, confisqué, volé)»; «Reconstituer à l’aide de fragments subsistants, de déductions, de documents»; «Libérer, dégager (ce qui a été absorbé, accumulé).» Antonyme : «Garder.»

Outre ses sens, il en est un autre au Québec. Exemple, tiré de la Fiancée américaine (2012) d’Éric Dupont :

Mais c’était chose commune pour les petites filles de Rivière-du-Loup de vomir ou de s’évanouir à la vue de sœur Marie-de-l’Eucharistie. Celle-ci fut d’ailleurs étonnée qu’on lui amène à l’infirmerie une petite qui avait déjà vomi.

Quelques heures à peine après avoir restitué son déjeuner […] (éd. de 2015, p. 157).

Oui : vomir.

Référence

Dupont, Éric, la Fiancée américaine, Montréal, Marchand de feuilles, 2015 (2012), 877 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Divergences transatlantiques 040”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *