«Plus poche que jamais», Guillaume Musso ?

En 2009, l’Oreille tendue s’étonnait de la longévité (québécoise) du mot poche (nul, inintéressant, moche, etc.).

Elle ne se doutait cependant pas qu’il pourrait porter à confusion, en France, avec (livre de) poche.

«Plus poche que jamais», sur Twitter

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*