Divergences transatlantiques 067

Il existe toutes sortes de façons de se faire bronzer. En France, on distingue, notamment, le bronzage intégral du bronzage agricole. L’agricole est caractérisé par la démarcation entre ce qui a vu le soleil et ce qui ne l’a pas vu. Lu sur un forum de WordReference.com : «C’est une expression familière qui veut dire que l’on est bronzé que sur les bras (jusqu’à l’épaule) et la nuque, mais pas sur le corps, à force de porter des débardeurs.»

Pour ce second type, on parle plus volontiers, dans le français populaire du Québec, d’avoir des manches d’habitant, l’habitant renvoyant au cultivateur, donc au domaine agricole.

À votre service.

P.-S.—Qui dit bronzer dit, bien sûr, griller.

 

[Complément du 19 octobre 2021]

Variante maskoutaine : «bronzé en habitant».

Variante saguenéenne : «griller en cultivateur».

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*