L’oreille tendue de… Réal Ouellet

Réal Ouellet, l’Aventurier du hasard, 1996, couverture

«Lahontan tendit à nouveau l’oreille. Rien. Peut-être avait-il rêvé, car il lui arrivait, maintenant qu’il se sentait bien au Canada, de perdre conscience de la réalité extérieure au point de se demander s’il avait vraiment entendu ou rêvé un son de voix, un bruissement derrière une porte.»

Réal Ouellet, l’Aventurier du hasard. Le baron de Lahontan. Roman, Québec, Septentrion, 1996, 435 p., p. 100.

P.-S.—Réal Ouellet est mort il y a quelques jours.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*