Dictionnaire des séries 48

Le gardien de but, tantôt cerbère, tantôt portier, défend son filet ou sa cage.

On entend aussi net.

Pis i s’en va t’la t’la crisser dans’l net
(Vincent Vallières, «1986», chanson, 2003).

Et goals.

Les goals seront bien gardés
(Denise Émond, «La chanson des étoiles du hockey», 1956)

Quand sur une passe de Butch Bouchard i prenait le puck derrière ses goals
(Pierre Létourneau, «Maurice Richard», chanson, 1971)

C’est donc un goaler (à prononcer gôleur).

Pour c’qui concerne nos «Goalers»,
Ce sont tous de très bons joueurs
(J. Roméo Guay, «Le Sorelois, 1924», chanson, dans le Passe-temps, vol. 30, no 748, 26 janvier 1924, p. 31)

I mesure six pieds et demi
I va vite comme une souris
Du Chicago pis du Ranger
Déjoue ben tous les goalers
(Les Jérolas, «La chanson du hockey», 1960)

Si on veut gagner la coupe Stanley
Sont bien mieux d’changer de goaler
(Louis Bérubé, «La game de hockey», chanson, 2009)

 

[Complément]

Les 57 textes du «Dictionnaire des séries» — repris et réorganisés —, auxquels s’ajoutent des inédits et quelques autres textes tirés de l’Oreille tendue, ont été rassemblés dans le livre Langue de puck. Abécédaire du hockey (Montréal, Del Busso éditeur, 2014, 128 p., illustrations de Julien Del Busso, préface de Jean Dion, 978-2-923792-42-2, 16,95 $).

En librairie le 5 mars 2014.

Langue de puck. Abécédaire du hockey (Del Busso éditeur, 2014)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Dictionnaire des séries 48”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*