Vélo sur glace

«Deux hommes penchés sur un vélo sur une route de Pontoise», photo attribuée à Delizy, 1897Phillip Danault joue pour les Canadiens de Montréal — c’est du hockey.

La Presse+ lui demandait plus tôt cette semaine d’expliquer les succès inattendus de son équipe en ce début de saison. Tout passe, disait-il, par l’effort collectif : «Avec notre équipe, ça prend tout le monde. Sinon, la chaîne débarque.»

Cette chaîne, dont Danault souhaite qu’elle ne débarque pas / plus, est celle du vélo : quand la chaîne saute, en effet, impossible d’avancer; on est condamné, à plus ou moins brève échéance, au surplace.

Le joueur des Canadiens n’évoque pas, on l’aura compris, un véritable vélo arrêté sur la glace. (Jouer en patins est déjà suffisamment compliqué.) Son propos a valeur métaphorique.

P.-S.—Au Québec, le vélo est tout aussi bien une bicyclette, un bicycle, voire un «bécique» (Expo habitat, p. 14), un «bécik» (Petit lexique […], p. 43), un «bécyk» (Canadian French for Better Travel, p. 89) ou un «bicique» (Supplément 1981, p. 68).

Illustration : «Deux hommes penchés sur un vélo sur une route de Pontoise», photo attribuée à Delizy, 1897, Rijksmuseum, Amsterdam

Références

Bergeron, Léandre, Dictionnaire de la langue québécoise précédé de la Charte de la langue québécoise. Supplément 1981, Montréal, VLB éditeur, 1981, 168 p.

Corbeil, Pierre, Canadian French for Better Travel, Montréal, Ulysse, 2011 (3e édition), 186 p. Ill.

Desjardins, Ephrem, Petit lexique de mots québécois à l’usage des Français (et autres francophones d’Europe) en vacances au Québec, Montréal, Éditions Vox Populi internationales, 2002, 155 p.

Voyer, Marie-Hélène, Expo habitat, Chicoutimi, La Peuplade, 2018, 157 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

3 thoughts on “Vélo sur glace”

  1. Je suis nouvellement abonnée à votre blogue et j’apprécie grandement. Une petite question, cependant: dans vos références, je n’ai pas vus qu’à maintenant celle au dictionnaire de Lionel Meney. Une raison?

    1. Merci de vos bons mots. Lionel Meney a été quelquefois cité ici (http://oreilletendue.com/2013/09/19/de-la-crinque/, http://oreilletendue.com/2013/12/28/non-beaucoup-tres/, http://oreilletendue.com/2011/10/03/de-la-crosse-au-quebec/), et l’Oreille tendue a eu l’occasion de débattre avec lui (http://oreilletendue.com/2017/11/15/autopromotion-332/), mais son Dictionnaire québécois-français (sic) n’est en effet pas un de ses usuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*