Arrive cet instant…

Comme ailleurs dans la francophonie, on entend souvent au Québec l’expression à un moment donné. Plus fréquemment encore, c’est à un m’ment d’nné. Jusqu’à hier, l’Oreille tendue ne connaissait pas la version suivante, découverte sur Twitter : «Amendonné, quand tu prépares tes valises, pense aux bouquins pour le trajet !» Il n’est jamais trop tard pour apprendre.

 

[Complément du 10 janvier 2014]

Nouvelle graphie, aussi repérée sur Twitter : «Et faire de la critique bénévole, ben c’t’épuisant un mendné.»

 

[Complément du 11 janvier 2014]

@revi_redac et ses consœurs correctrices attestent l’existence de madné.

 

[Complément du 17 novembre 2014]

Chez Alice Michaud-Lapointe, dans Titre de transport (2014) : «àmendné» (p. 48).

 

[Complément du 7 janvier 2015]

Vu sur TPLMoms : «un manné».

 

Référence

Michaud-Lapointe, Alice, Titre de transport, Montréal, Héliotrope, série «K», 2014, 206 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Arrive cet instant…”

  1. …et souvent, dans les dissertations des étudiants notamment, cette combinaison de « à un moment donné » et de « à un certain moment » : « à un certain moment donné ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*