Le zeugme du dimanche matin et de Chantal Thomas

Chantal Thomas, les Adieux à la reine, éd. de 2006, couverture«Des gens s’enfuyaient, d’autres arrivaient. Ceux-ci portaient sur leurs visages la trace d’insultes et de coups.»

Chantal Thomas, les Adieux à la reine. Roman, Paris, Seuil, coll. «Points», P1128, 2006 (2002), 247 p., p. 223.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*