Tontir une deuxième fois ?

David Turgeon, La raison vient à Carolus, 2013, couverture

Soit la phrase suivante, tirée de La raison vient à Carolus de David Turgeon (2013) :

«Je me souviens, et je ne peux l’affirmer avec certitude mais c’est ce qui ferait la meilleure histoire, que Carolus un jour retontit dans notre cul-de-sac […]» (p. 14).

Retontir, donc.

En 2008, deux auditeurs de la radio de Radio-Canada avaient proposé ce verbe dans le cadre du concours «J’ajoute un québécisme au dictionnaire».

Son sens ? Arriver, souvent à l’improviste.

P.-S. — Existe en version archaïque : ressoudre, à prononcer erssoudr’.

 

Référence

Turgeon, David, La raison vient à Carolus, Montréal, Le Quartanier, coll. «Nova», 9, 2013, 58 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

5 réflexions au sujet de “Tontir une deuxième fois ?”

  1. Ressoudre ou ressourdre (sourdre à nouveau)? Ducharme écrit ressourdre :

    « J’ai ouvert la porte; je l’ai vue ressourdre. Je ne lui ai pas paru assez surpris de la voir ressourdre.
    — Tu n’as pas l’air surpris de me voir ressourdre, a-t-elle murmuré, le dos rond, les bras tombés du corps, la tête basse, les cheveux pleins de vent, les yeux cernés, le nez morveux et la bouche noire. »

    Réjean Ducharme, Le nez qui voque, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1967, p. 209.

    1. La filiation sourdre / ressourdre paraît juste aux yeux de l’Oreille — merci —, d’autant que les sens de sourdre — «Sortir de la terre avec une faible puissance», «Naître, surgir» (le Petit Robert, édition numérique de 2014) — rejoignent celui de ressourdre.

      Cela étant, sourdre n’a pas de participe, alors que ressoudre en a un, ressous (Léandre Bergeron, Dictionnaire de la langue québécoise, Montréal, VLB éditeur, 1980, 574 p., p. 425). L’Oreille se souvient l’avoir entendu dans la bouche de sa grand-mère.

      Rien pour simplifier la vie à @david_turgeon, qui écrivait hier sur Twitter de ressoudre que «ça ferait de jolis imparfaits du subjonctif».

Répondre à KT Annuler la réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*